Marshall Major III avis et test : voici de quoi est capable ce casque

Par Alicia Benjamin | Publié le 28-09-2019 à 18:06

Marshall Major III – Avis

Marshall avait déjà relevé un grand défi en faisant sortir le Marshall Major II qui apportait une qualité sonore ainsi qu’un design attirant. Avec cette troisième version du Marshall, on s’attend à encore plus d’améliorations que ce soit au niveau de la qualité sonore, des fonctionnalités ainsi que du design aussi. Mais alors, Marshall a-t-il été au rendez-vous avec ce nouveau Major III ? Les paragraphes qui suivent vous donneront plus de détails.

 Marshall Major III Bluetooth Wireless On-Ear Headphones, Black
VOIR LA PROMO

On aime

  • L’une des principales qualités se voit au niveau de l’ergonomie du casque qui a été améliorée ainsi que l’aspect compact, pliable du casque qui fait qu’on peut le transporter facilement et partout.
  • Un autre élément à souligner est le design qui est toujours aussi soigné que les prédécesseurs du Major III, offrant un véritable confort lorsqu’on a le casque sur la tête.
  • En plus de cela, il y a aussi le rendu sonore qui est de qualité et qui permet d’avoir des sons puissants.
  • Une autre amélioration est au niveau de la qualité Bluetooth qui est d’un bon niveau.
  • Nous notons aussi que les commandes du nouveau Major III sont assez complètes, intuitives, réactives et centralisées.

On n’aime pas

  • Toutefois, nous notons aussi une petite gêne quant à l’utilisation de l’unique bouton de contrôle qui demande un temps d’adaptation.
  • En plus de cela, le rendu des médiums est parfois brouillon et on note aussi que les aiguës sont parfois trop relevés et criard dans certains morceaux.

Marshall Major III – Test

Marshall Major III - Test

Pour mieux cerner la capacité du Major III de Marshall, nous nous sommes permis de tester l’appareil dans différentes circonstances. Cela nous a permis d’évaluer ses performances, ses fonctionnalités, le rendu sonore en détail ainsi que son design comparé à ses prédécesseurs. Les paragraphes qui suivent sont les résultats de notre analyse.

Marshall Major III – Qualité sonore

Nous retrouvons dans le son qui ressort les basses qui sont assez profondes et agréables à entendre ainsi que les aiguës qui ont un bon niveau. En revanche, les fréquences les plus hautes ont tendance à être un brin agressif, surtout lorsque vous avez des paroles qui sont rapides et comportent de nombreuses accentuations dans les textes.

Les médiums quant à eux ont été modifiés et on remarque qu’ils sont bien équilibrés dans le bas du spectre, mais deviennent très vite confondus sur la partie haute du spectre. Cela se perçoit aussi sur l’effet des voix lorsque celles-ci sont rapides. Malgré ces petites incohérences, nous trouvons la qualité sonore du Major III très bon et détaillé et cela peut parfois aider à oublier le manque de précision sur certaines fréquences.

Nous avons aussi remarqué que le nouveau Marshall est doté de nouveaux transducteurs « optimisés » et qui permet d’avoir un son cristallin, mieux défini. La puissance des basses fréquences est aussi améliorée avec ce nouveau transducteur.

Nous remarquons aussi le fait que les modèles qui ont précédé le Major III privilégiaient la plage fréquentielle entre 1 et 2 kHz. Désormais le Major III met l’accent sur celle entre 2 et 5 kHz qui donne de la voix, ou plutôt de la cymbale. Le rendu n’est, par contre, pas apprécié par tout le monde, car tandis que certains qualifient le rendu de « cristallin » (comme un Sony), d’autres le qualifient plutôt de « criard ». Mais en ce qui nous concerne, nous avons trouvé ces sons adéquats aux tympans.

On remarque que la latence est mesurée à 140 ms, ce qui est une bonne moyenne quand on compare aux prédécesseurs. Toutefois cette valeur est encore élevée et ne permet donc pas de visionner des vidéos sans percevoir le décalage entre l’image et le son. Avec un simple logiciel, vous pouvez remédier à ce problème de décalage. Si vous n’avez pas accès au logiciel tel que VLC, vous pouvez aussi utiliser le mode filaire pour votre écoute.

Marshall Major III – Réduction de bruit

Marshall Major III - Réduction de bruit

On remarque par contre que le kit mains libres du Major III Bluetooth n’est pas très efficace ce qui est le cas pour la plupart des casques sans fil. Nous remarquons aussi qu’il y a des bruits parasites qui empêchent d’avoir un son totalement clair et précis. Cela est en partie dû à la forme supra-auriculaire des casques, car ce genre de modèles a des difficultés à masquer convenablement les nuisances sonores externes, car ils ne couvrent pas l’ensemble des oreilles. Ainsi les utilisateurs peuvent être gênés durant les appels ou lors de leur écoute durant lesquels ils seront obligés d’augmenter le volume pour profiter de leur musique.

Marshall Major III – Qualité de fabrication

Dans son envie de garder sa qualité, mais de conserver un peu plus de sobriété, le Major III a fait appel au vinyle pour ses écrits ainsi qu’au plastique (le pourtour des écouteurs ainsi que les éléments de fixation des oreillettes à l’arceau). Du rembourrage a été rajouté aux coussinets et à l’arceau. Le casque est aussi recouvert d’un similicuir grainé caractéristique et tout ce matériel permet de conserver la robustesse du casque ainsi que sa solidité. La solidité du casque se voit aussi dans sa capacité à se fermer sans risque d’être brisé. On retient que les ingénieurs de Marshall ont misé sur la solidité, le confort ainsi que la sobriété du design et des fonctionnalités. C’est un élément important qui attire l’attention de plusieurs utilisateurs, surtout les personnes qui veulent garder un esprit à la fois vintage et moderne.

Marshall Major III – Design

Marshall Major III - Design

En termes de design, nous remarquons de nombreuses similitudes au niveau du logo. On remarque que le logo du Major III est resté cantonné au bon vieux plastique blanc.

En revanche, comme l’avait promis le constructeur du casque, le nouveau casque est empreint de subtilité, mais à garder une certaine forme vintage. Au lieu de retrouver les oreillettes ovoïdes, on a en lieu et place plus de rembourrage à ce niveau ce qui rend l’arceau plus épais et plus raffiné. Cette forme en arc de cercle est beaucoup plus classique, mais est assez moelleuse pour permettre aux utilisateurs de porter le casque avec plus de confort. Avec l’effet de rembourrage, l’arceau permet de bien être serré sur la tête.

Toutefois si le casque s’utilise pendant de longues heures, vous ressentirez de légères douleurs au niveau des pavillons des oreilles.

Au niveau de l’esthétisme, on remarque que les bagues métalliques ont disparu ce qui rend le casque plus raffiné et prestigieux pour certains utilisateurs. Même si on pensait que la disparition de ces bagues pouvait agir sur la qualité du design, nous avons trouvé le résultat satisfaisant et attractif aussi pour les personnes qui sont à la recherche de simplicité. En plus de cela, les charnières ont été intégralement modifiées afin de pouvoir offrir une meilleure ergonomie et longévité au casque pliable.

Vous rappelez-vous de l’indication des canaux gauche/droit ? Cette indication est désormais gravée sur le tissu imitation vinyle, ce qui lui donne un effet de sobriété et de prestige. Pareillement, le logo sous l’arceau ne s’étale plus en lettres flamboyantes, mais est gravé sur un tissu imitation Vinyle. Tous ces changements permettent au casque de garder son aspect vintage et de dégager une certaine élégance. Nous espérons qu’à toute cette élégance sera associée la durabilité de l’appareil dans le temps.

Marshall Major III – Fonctionnalités et Commandes

Au niveau des fonctionnalités du nouveau Marshall, on remarque que la répartition des commandes est elle aussi repensée avec la possibilité de piloter le casque désormais entièrement depuis le bouton multifonction qui est assez réactif et intuitif.

En le maintenant appuyé, cela permet d’allumer ou d’éteindre le casque. Si vous maintenez le bouton appuyé encore plus longtemps, l’appairage Bluetooth va s’activer automatiquement.

Enfin, en appuyant longuement, le casque se met sous/hors tension.

Le même bouton est aussi comme un petit stick qui permet d’augmenter ou de réduire le volume d’écoute lorsqu’on appuie en haut ou en bas. Les côtés droit et gauche permettent quant à eux de naviguer entre les différentes pistes.

Dans le cas des appels, il suffit d’appuyer simplement sur les boutons afin de prendre ou de rejeter un appel. En appuyant deux fois, vous pouvez déclencher l’assistant vocal.

Ce bouton est assez pratique puisqu’il renferme à la fois toutes les fonctionnalités. Mais il faut absolument un temps d’adaptation, car le fait que le bouton soit positionné sur un angle fait qu’il est un peu difficile à manier et à manipuler. Quelques jours d’utilisation du casque sont donc nécessaires pour s’habituer aux différentes commandes et pour maitriser les différentes fonctionnalités.

En ce qui concerne le kit mains libres, il est efficace pour écouter la messagerie. Toutefois, nous remarquons un défaut en ce sens qu’il n’a pas été facile de prendre des appels et de communiquer avec des interlocuteurs. C’est un peu l’apanage de la plupart des casques sans fil et nous pensons que le Major III n’en fait pas encore l’exception.

Pour terminer, disons que nous aurions préféré avoir la présence d’une appli qui aurait pu proposer un égaliseur. Toutefois, les fonctionnalités du Major III sont efficaces pour tous ceux qui sont à la recherche de sobriété.

Marshall Major III – Confort

Notre utilisation du Major III de Marshall nous permet de dire que les ingénieurs ont innové et amélioré la qualité du confort du nouveau casque. On remarque une meilleure répartition de la pression lorsqu’on a le casque sur la tête, ceci à cause du rembourrage de l’arceau et la forme qui a totalement changé. Les coussinets ont aussi été rembourrés permettant de retrouver un casque adéquat pour toute forme d’écoute durant de longues heures. La légère pression ressentie après environ 5 heures n’enlève pas le confort que l’on peut ressentir en utilisant le casque. Le tout offre un confort incontestablement supérieur aux modèles précédents.

Avec la batterie pleine, on peut aussi utiliser le casque durant plus de 30 heures, ce qui est largement égal à la moyenne d’autonomie des casques qui sont sur le marché. C’est assez pratique pour les voyages longs distances que ce soit en avion ou dans des zones ou vous n’avez pas accès à l’électricité.

Un autre élément qui rend son utilisation confortable est le fait qu’il peut se plier, du moins les écouteurs peuvent se plier vers l’intérieur. Avec la solidité de la charnière, il y a moins de risque de le briser. Il peut donc être transporté facilement dans un petit sac. Avec ses 178g, il fait partie des casques les plus légers du marché.

Dans le cas où votre batterie est à plat et que vous souhaitez continuer votre utilisation, il suffit d’utiliser le câble jack/jack livré avec et vous ne raterez rien de votre audio.

Marshall Major III – Accessoires

Marshall Major III - Accessoires

Comme les précédents modèles, le Major III est aussi accompagné d’un câble torsadé qui permet de continuer à utiliser le casque si la batterie est à plat. On a aussi un câble de recharge micro-USB.

Marshall Major III – Comparatif

Difficile à distinguer les différents casques de la marque Marshall surtout quand on est amateur en matière de casques. En effet, les productions de l’équipe Marshall se valent les unes autant que les autres et le choix se fait assez difficilement. Seules les oreilles avisées et les personnes qui s’intéressent plus à la technologie arriveront à faire facilement leur choix entre le Marshall Mid, le Marshall Major II et le Marshall Major III. Vous trouverez ci-dessous un comparatif qui vous permettra de distinguer les différences et les similitudes entre ces différents casques.

Marshall Major III ou Marshall Mid ?

VOIR LA PROMO

Le Major III se différencie du Marshall Mid du fait qu’il est doté d’un haut-parleur stéréo intégré. Ainsi donc, le casque peut produite un son équilibré venant des deux cotés par des canaux indépendants ce qui rend le son plus riche. Toujours dans l’idée du design, les deux casques possèdent un câble détachable ce qui permet de ne pas le casser lors des déplacements ou lorsqu’on veut le mettre dans la poche. Le transport se fait aussi facilement parce que les deux casques sont pliables et peuvent donc se ranger assez facilement. Toutefois, les deux casques n’ont pas de sac de transport qui leur sont propre ce qui peut rendre un peu difficile leur déplacement, surtout qu’il ne faut pas oublier le câble d’accompagnement. Une sacoche personnalisée aurait permis de se rendre compte assez rapidement de l’absence d’un câble.

Une autre différence entre les deux casques est que le Major III ne possède pas de système de réduction de bruit tandis que le Marshall Mid Bluetooth en possède. Avec un tel système, il est possible d’avoir un bon niveau d’écoute, car l’utilisateur n’est pas obligé d’augmenter le volume pour se défaire du bruit extérieur. Lorsque le casque ne possède pas ce système, non seulement l’utilisateur sera obligé d’augmenter constamment son volume, mais il peut être aussi dérangé par les bruits externes à chaque fois qu’il change de milieu.

Quant à la qualité audio, on remarque que les deux casques produisent une même fréquence d’environ 20000Hz ce qui leur permet d’avoir un son identique, plus ou moins clair.

En matière d’autonomie, les deux appareils sont dotés d’une batterie rechargeable qui n’est par contre pas mobile ce qui peut être un handicap si la batterie tombe en panne, car il sera impossible de la retirer pour la changer. Il faudra alors changer de casque totalement. Toutefois avec l’indicateur de niveau de batterie que possède le Major III, cela lui donne un avantage sur le Marshall Mid Bluetooth.

Un autre avantage qu’a le Major III est qu’il dispose d’un connecteur mâle jack 3.5 qui est compatible avec tous les dispositifs de lecture MP3. Par contre, les deux casques ne sont pas compatibles avec le wifi et ne supportent pas le jumelage Bluetooth via NFC. Ils ne peuvent donc pas communiquer avec d’autres appareils via Bluetooth, ce qui veut dire que vous aurez certainement besoin de code avant de jumeler deux appareils rapidement.

Pour terminer, disons que les deux casques disposent d’une commande intégrée ce qui permet d’accéder aux différentes commandes au lieu de recourir à un câble. En revanche, le Marshall Mid Bluetooth a un avantage en ce sens qu’il dispose d’un microphone suppresseur de bruit, ce qui n’est pas le cas pour le Marshall Major III Bluetooth.

Marshall Major III ou Marshall Major II ?

VOIR LA PROMO

Nous remarquons que la qualité sonore est d’une plus grande qualité chez les deux casques. Cela est dû au fait qu’ils sont équipés d’une isolation passive de bruit, ce qui leur offre une meilleure isolation acoustique de l’environnement. Le son n’est audible alors que par l’auditeur et ne dérange pas les voisins. En revanche, ils ne possèdent pas de système de réduction de bruit actif. Ainsi, les utilisateurs sont parfois perturbés dans leur écoute, car ils doivent constamment s’adapter au changement d’environnement en augmentant le volume dans des endroits plus bruyants et en le diminuant dans des endroits plus calmes.

Nous pouvons aussi dire que les deux casques se ressemblent en ce qui concerne le design. Ils sont tous les deux pliables et disposent d’un câble détachable. Ainsi, même s’ils ne sont pas transportés dans un sac de transport personnalisé, il y a moins de risque de les casser durant le rangement, car le pliage fait qu’ils prennent moins de place.

Toutefois, nous avons réalisé que les deux casques ne sont pas vraiment résistants à la chaleur et surtout à la sueur. Ainsi, les sportifs ne peuvent pas en profiter durant leurs séances sportives.

Le Major III quant à lui a l’avantage d’avoir une batterie rechargeable ainsi qu’un indicateur du niveau de batterie, ce qui est assez pratique pour l’utilisateur qui peut facilement savoir à quel moment il rechercher une prise électrique pour recharge son appareil.

Nous terminons en disant que la batterie de ces deux casques n’est pas mobile. On ne peut donc pas les changer en cas de panne de la batterie ce qui n’est pas assez pratique et oblige un peu les utilisateurs à acheter de nouveau des casques.

Verdict

Nos tests nous permettent de dire que le Marshall Major III a évolué dans son design, et de fonctionnalités, surtout avec l’ajout des transducteurs. Avec son design toujours raffiné et élégant, le Marshall a gardé son aspect prestigieux et se place parmi les casques sobres, mais attirants qui sont sur le marché. La gestion complète des commandes fait aussi de l’appareil un gadget pratique pour toutes les personnes qui sont à la recherche de précision sonore. N’eût été le manque du système de réduction de bruit externe, le casque aurait été l’un des casques le plus léger, et efficace du marché avec son autonomie qui peut déjà aller jusqu’à 30 heures d’utilisation après une recharge complète de la batterie. La qualité du son est aussi admirable malgré les petits troubles qui ont été remarqués. Cela n’empêche pas de savourer le plaisir d’avoir le Major III sur la tête. Les comparatifs qui précèdent montrent clairement que le Major III et les autres casques de Marshall se valent et offrent aux utilisateurs différents types de prestations. Le choix ne peut se faire qu’en termes de goût et de préférence de chaque utilisateur. En ce qui nous concerne, nous nous permettons de donner la note de 7,7/10 au Marshall Major III.

Dernière mise à jour des prix le 2020-10-29 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

1 réflexion au sujet de « Marshall Major III avis et test : voici de quoi est capable ce casque »

  1. Enfin, les deux modeles sont compatibles nativement avec Google Assistant. En revanche, seul le Bose peut aussi abriter Alexa d’Amazon a l’heure ou nous realisons ce duel ; on espere toutefois qu’une future mise a jour du WH1000XM3 le mettra au niveau. Lorsque l’un ou l’autre de ces assistants est configure, les deux casques choisissent de reaffecter le bouton normalement dedie au reglage de la reduction de bruit, pour lui confier plutot l’appel de l’assistant. Dans ce cas, le Sony gagne encore un point, puisqu’il donne toujours la possibilite a l’utilisateur de se reconnecter au monde exterieur grace a son mode « ambient aware » — recouvrir la surface tactile avec la paume de la main pour baisser instantanement le niveau de la musique et activer l’amplification des sons exterieurs. Cote Bose, il devient alors obligatoire de se rendre dans l’application mobile pour modifier la reduction de bruit. Avantage Sony.

    Répondre

Laisser un commentaire